Citadelle Laferrière, Milot, Haiti
 

 

 


Ensemble, nous bâtirons le futur !

La rencontre du PDG du Groupe Jean Vorbe, Jean Marie Vorbe (cf. Décisions du PDG), avec des membres de l’équipe de Yélé Haiti et la Présidente de la Haitian Economic Development Foundation, Youri Mevs,  appartient à cette catégorie d’actions qui  font revivre en nous des sentiments de profonde solidarité.

Oui, nous en sommes sûrs, le changement est possible comme le montre Réginald M. Vorbe dans  la deuxième partie de son entrevue (cf. Dans les entreprises). Mais seulement quand nous travaillons ensemble, dans le respect mutuel.     

Et à un niveau beaucoup plus général, celui de la nation, c’est ensemble que nous avons mené, dans le passé, de grands combats, construits d’extraordinaires ouvrages, allumé le feu éternel de la liberté. C’est ce flambeau qu’il nous faut retrouver pour rebâtir le pays que la catastrophe du 12 janvier a mis en lambeaux.

Le Groupe Jean Vorbe, Yélé Haiti, Haitian Economic Development donnent ici l’exemple. En convergeant leurs efforts, ils apportent l’espoir à des jeunes en quête d’emploi après leur formation dans des métiers du bâtiment. Leur intégration professionnelle se fera au sein de V & F Engineering, la société du Groupe Jean Vorbe oeuvrant dans ce secteur (www.vfengineeringhaiti.com).

Sur les chantiers, V & F Construction, avec une constance remarquable, fait avancer les travaux routiers que son fidèle client, l’Etat haïtien, lui a confié. Visiter une partie d’un des chantiers en cours nous semble important, dans la mesure où le lecteur pourra mieux en comprendre la portée. C’est  le mur de soutènement érigé entre Thor et Côte-Plage (cf. Infos Chantiers), sur la route de Carrefour par les rails, elle-même en construction que nous avons choisi pour cette stimulante visite.

Construire des ouvrages imposants a toujours été une source de fierté indicible pour une nation. Les monuments majeurs et les grands chantiers d'infrastructures permettent de regarder l’avenir avec plus de confiance. C’est en ce sens qu’une photo de la Citadelle Laferrière accompagne cet éditorial: question de nous dire que la route de la reconstruction est déjà tracée, il nous suffit de la suivre. Nous avons tant de citadelles à édifier pour que vienne enfin le temps où les conditions de vie des jeunes d’Haïti habitant les zones rurales ou urbaines du pays soient améliorées.

Bonne lecture !

 

Groupe Jean Vorbe