Des plantules pour le reboisement
Des paysans luttant contre le déboisement
 
 

 

Une nécéssaire option pour le reboisement

 Faire pousser 300.000 arbres à la mémoire des  victimes du séisme Mornes dénudés d’Haïti. Photo : Fondation Seguin

Le 22 mars dernier, dans de nombreux pays du monde, la journée mondiale de l’eau a été célébrée. Lui a fait suite, un jour plus tard, la journée mondiale des forêts.  Cette double commémoration devrait stimuler la réflexion et inviter à l’action. Car l’or bleu comme l’or vert  se raréfient et ce fait menace le mode de vie des générations futures. Et si un jour l’eau comme les forêts venaient à disparaître, c’est la planète elle-même qui se transformerait en un immense désert, en un Sahara hallucinant et monstrueux.

L’eau est source de vie. Mieux encore, elle est la source de toute vie. Celle des humains, des animaux et des plantes. Une chaîne que nul n’a le droit de briser. Un proverbe africain dit : Quand un vieux meurt c’est une bibliothèque qui brûle. Nous pouvons le parodier en avançant: Quand l’eau se fait rare, ce sont les forêts qui brûlent.

En Haïti, la déforestation est un fléau qui assassine lentement mais sûrement. Déjà, depuis des décennies, ce phénomène oblige des centaines de milliers de ruraux à changer leurs pratiques culturales, à migrer vers les villes, ou encore à affronter les dangers de l’océan à la recherche d’un futur meilleur.

Dans un pays tel que le nôtre, aucune institution du secteur public ou de la société civile, aucune entreprise du secteur privé ne devait se montrer indifférente à ce combat pour la vie. C’est dans cet esprit que le Groupe Jean Vorbe a pris la décision de participer aux côtés de certaines organisations locales, telle la Fondation Seguin, au reboisement de certaines zones du pays. La Fondation Seguin est connue de tous ceux qui militent pour une Haïti verte. Cette structure regroupe des professionnels et des hommes d’affaires haïtiens qui conjuguent leurs efforts afin que les citoyens et citoyennes puissent vivre dans un pays soucieux de préserver son environnement et fier de s’engager dans la voie du développement Vert, c’est-à-dire durable.

Le Groupe Jean Vorbe est interpellé par la situation de ce pays qui, jusque dans les années 1930, était couvert à environ 60% de forêts. Quatre-vingts ans plus tard, il n’en reste plus que 2%. Les forêts ont disparu obligeant les bassins versants à montrer aux haïtiens et haïtiennes d’aujourd’hui, leur affreuse nudité. Il est plus que temps d’agir.  Si rien n’est fait dès maintenant, le pays peut basculer dans une misère encore plus grande, et la pression gigantesque des uns et des autres sur les ressources naturelles aura gain de cause sur toute source de vie.

http://www.lenouvelliste.com/images/nouvelliste/2012-05-26/enpositionpourplanter.jpg
Des écoliers participant à une activité de reboisement

Depuis le séisme du 12 janvier 2010, la Fondation Seguin s’investit dans un projet de grande importance : le reboisement du Parc la Visite, en y plantant 300 000 arbres. Ce parc national de 2,000 ha dont seulement 900 sont boisés, alimente plusieurs rivières et pourvoit en eau environ 3 millions d’haïtiens. Le Certificat d’Honneur et Mérite décerné au Groupe Jean Vorbe, le 6 décembre dernier lors du gala de levée de fonds organisé par cette Fondation, à l’hôtel Karibe, est signe de sa grande reconnaissance envers le Groupe Jean Vorbe, pour le généreux support fourni.

Dans un pays comme Haïti est l’environnement est sérieusement menace, la protection de l’environnement, le maintien de la biodiversité et des écosystèmes devraient être  l’affaire de tous. Entreprise travaillant intensément à l’assumation pleine et entière de ses responsabilités sociales, le Groupe Jean Vorbe n’entend pas se laisser gagner par le négativisme. C’est en ce sens qu’il formule le vœu de voir renaître, un jour, les belles forêts d’Haïti. Il suffit, pour cela, que dès aujourd’hui, tous les secteurs mettent en commun leurs moyens matériels et humains.

 

▀ Dans ce numéro, nous vous invitons à suivre le PDG dans une visite d’inspection, à Varreux (ACTIVITES DU PDG). Fritz Leger, Directeur des Études de V & F Construction, nous parle d’un projet de construction d’un tronçon qui désengorgera la partie sud de la RN1 (DANS LES ENTREPRISES). La première phase de la route des Nippes est terminée, un reportage photos vous est présenté pour vous donner le gout d’aller y faire un tour (INFOS CHANTIERS). Le Groupe Jean Vorbe vient de se donner un code d’éthique et de conduite que nous vous présentons à la rubrique CODE D’ETIQUE.

Bonne lecture !