Mécénat d’entreprise et engagement social

Dans un article du magazine québécois,  l’Actualité, un commentaire du designer français, Philippe Starck, sur l’avenir des entreprises, a retenu l’attention de plus d’un : «Dans le futur, a-t-il déclaré, il y aura deux sortes de compagnies. D’un côté, les cyniques qui parlent des consommateurs comme d’une « cible », pour essayer de leur vendre des choses à tout prix. Et, de l’autre, celles qui sont en affaires pour aider à construire un monde meilleur.»

Une culture de mécénat en action  depuis plus de 40 ans!

Ainsi, le capitalisme aide-t-il à construire un monde meilleur. Dans les belles années du marxisme triomphant, une telle déclaration aurait été considérée par l’un des pays émergents les plus riches d’aujourd’hui, la Chine pour le citer, comme une provocation venant d’un suppôt de l’idéologie dominante !  Et pourtant, quelques décennies plus tard, cette affirmation plaît à tous, ou presque (si on veut faire une exception pour Cuba).

Cela signifie que l’humanité a beaucoup évolué depuis la guerre du Vietnam (les guerres servent des fois à quelque chose, n’est-ce pas ?). Aider les exclus, les exploités ou les démunis à s’en sortir, n’est plus vu comme une exigence idéologique. Le partage a acquis ses lettres de noblesse sous tous les cieux du Nord comme sous ceux du Sud... Et c’est tant mieux !

Car des hommes ou des femmes riches, subventionnant le fonctionnement d’orphelinats, d’hôpitaux, d’écoles, de musées et autres biens collectifs, il en a toujours eu, et il en aura toujours. Chez nos grands voisins, ils sont indénombrables. Arrêtons-nous à l’un d’entre eux : Andrew Carnegie.

Disparu il y a près de cent ans, Andrew Carnegie reste toujours présent dans les débats sur la philanthropie moderne, appelé aussi mécénat d’entreprise. En effet, ce richissime industriel américain, d’origine britannique, a créé plus de 2 500 bibliothèques publiques gratuites, aux Etats-Unis : les Carnegie Librairies. Il a soutenu financièrement  65 bibliothèques de la ville de New York et subventionné de nombreux musées, des églises et des parcs publics. La splendide et célèbre salle de spectacle de New York, inaugurée en 1891, le Carnegie Hall, est un de ses dons à la grande métropole américaine. En cette même année, il a financé la construction du California Institue of Technology. A Pittsburg, Pennsylvanie, en 1896, il a créé le Carnegie for the Advancement of Teaching.  Après sa mort, en 1919, 350 millions de dollars de sa fortune ont été répartis entre un grand nombre de fondations et à des œuvres de charité.

Ici, en Haïti, nous n’avons pas encore commencé à écrire l’histoire de nos chefs d’entreprise philanthropes. Pour les années antérieures, les données vont cruellement manquer pour retracer leurs actions. Mais la venue de l’Internet aidera énormément tous ceux qui voudront s’affairer à une telle tâche. Et en mettant en ligne un bulletin d’entreprise, GJV Info, le Groupe Jean Vorbe facilite cet accès à l’information. Il serait toutefois très intéressant qu’un organisme haïtien se donne cette mission en traquant les activités les plus simples comme les plus complexes réalisées partout à travers le pays avec le soutien d’entreprises mécènes. Ce serait là un outil de grande importance pour le nécessaire renforcement du tissu social.

▀ Dans ce numéro, le PDG est au cœur de deux événements : sa fête d’anniversaire organisée par le personnel du Groupe Jean Vorbe (ACTIVITES DU PDG), et une célébration surprise offerte à son honneur par le Foyer Socio-Educatif des Jeunes (ENGAGEMENT SOCIAL). Les blocs de béton de la VFM constituent la toile de fond de la rubrique DANS LES ENTREPRISES alors qu’INFOS CHANTIERS présente les toutes premières données sur la construction du tronçon Petite Rivière de Nippes - Petit Trou de Nippes. Une fois de plus, le Groupe Jean Vorbe affirme son engagement social en supportant la tenue du salon de l’emploi pour les personnes handicapées (ENGAGEMENT SOCIAL). Et, pour clore la partie informative du bulletin, nous vous laissons avec des odeurs enivrantes de parfums créés par les grands parfumeurs de ce monde (BON A SAVOIR).